Après avoir fait le bilan de son premier plan climat, Vitré Communauté s’est lancé dans l’écriture du second qui couvre la période 2019-2024. Pour cela, la Communauté d’agglomération a organisé la tenue d’ateliers participatifs, d’avril à juin, auxquels étaient conviés différents acteurs du territoire.

IMPLIQUER TOUS LES ACTEURS DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

atelier entrepreneurs plan climatDans la continuité du premier volet, le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) doit se déployer avec l’ensemble des acteurs locaux. Sur cette base, une première série de réunions s’est déroulée selon 4 thématiques :

  • Mobilité: cet atelier abordait la question du développement des mobilités douces et alternatives à l’auto-solisme (la voiture individuelle) à l’échelle du territoire. Y ont notamment participé le service transports de Vitré Communauté et la DDTM qui est le service de l’Etat compétent en matière d’aménagement et de développement durable des territoires, le Conseil de Développement, l’association Vitré Tuvalu.
  • Agriculture: les participants ayant répondu à l’appel étaient des acteurs institutionnels, privés et associatifs tels que la Chambre d’agriculture, Agrobio, Vitré Tuvalu, l’association Adage ou encore le Syndicat du Bassin versant de la Vilaine Amont.
  • Logement: le service logement et l’espace info énergie de Vitré Communauté, le vice-président en charge du logement et deux entreprises d’isolation ont mené une réflexion commune lors de cet atelier.
  • Activités économiques : cette rencontre invitait les entreprises à prendre part à la discussion. À cette occasion, elles ont pu échanger avec la collectivité sur les questions d’aménagement (aménagement durable des zones d’activité, critères de construction de nouveaux bâtiments), de promotion des mobilités durables dans leurs propres structures ainsi que de la baisse des consommations ou développement des énergies renouvelables dans le cadre de leurs activités.

Dans l’ensemble, ces ateliers ont donné lieu à de nombreuses propositions d’actions. La rencontre avec les entreprises a particulièrement suscité de l’engouement auprès de ses participants et un souhait de porter des actions  qui s’inscriraient dans le plan climat.

 

EXEMPLARITÉ ET IMPULSION DE VITRE COMMUNAUTé ET SES COMMUNES

pistes cyclables VitréSi les collectivités souhaitent impulser un mouvement commun vers la transition énergétique, la question de l’exemplarité est incontournable. Dans cette optique, une deuxième série d’ateliers (mai et juin) a consisté à échanger sur les actions à mettre en œuvre en interne. Deux réunions ont regroupé d’une part Vitré et Vitré communauté et d’autre part les 45 autres communes (hors Vitré) du territoire. Là aussi de nombreuses pistes ont été évoquées comme les déplacements doux domicile-travail, les bonnes pratiques dans le fonctionnement interne des services, la commande publique durable, l’exemplarité du patrimoine, etc.

Cette 2ème série entre également en cohérence avec la démarche de labellisation Cit’ergie initiée par l’agglomération et la ville de Vitré.

Parallèlement à toutes ces rencontres, les perspectives de développement de l’économie circulaire sont portées par le SMICTOM Sud-Est 35 qui répond actuellement à l’appel à projet « Territoires économes en ressources » lancé par l’Ademe.

 

Des actions votées à la rentrée

Malgré son importance, l’enjeu de la qualité de l’air a été peu abordé par les participants. La première raison étant qu’une réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs mobilité/habitat/agriculture/ activités économiques devrait contribuer positivement à l’amélioration de la qualité de l’air. Néanmoins, cette question va être  intégrée dans la future feuille de route avec l’appui de l’association Air Breizh.

Ce qu’il faut retenir : l’ensemble de ces ateliers a permis de construire une approche plus intégrée, plus globale des changements qui devront s’amorcer dans le territoire. La totalité des pistes d’actions qui ont été formulées durant ces mois d’échanges a été soumise à l’examen d’un comité de pilotage pour juger de leur faisabilité. L’été servira désormais à la rédaction de fiches-actions, en lien avec les différents partenaires institutionnels. A la rentrée, ces fiches-actions seront soumises à l’approbation du Conseil Communautaire et du Conseil municipal de Vitré. L’agglomération pourra alors communiquer sur un plan concret pour les 5 années à venir.

 

 

 

Partager cette page sur :